La Chapelle Saint Pardoux

 

Détail de la Chasse de St EtienneC'est à SARDENT ou plus précisément au MONT DE SARDENT que naquit, vers 657, Pardulphe qui devint par la suite SAINT PARDOUX, premier abbé de Guéret.

La biographie de SAINT PARDOUX a été écrite peu après sa mort et nous est parvenue par une copie du Xème siècle, dont le manuscrit se trouve à la Bibliothèque Nationale sous le numéro 5240.

Bras reliquaire de St PardouxSAINT PARDOUX, fils de laboureurs, était très croyant. Durant son enfance, il brillait au milieu des autres enfants par sa douceur, sa modestie et sa grande piété. En mettant le feu à un arbre avec ses jeunes compagnons, il devint aveugle.

Pendant qu'il vivait avec ses parents, tout ce qu'il recevait de leurs mains, en nourriture ou en vêtements, était distribué en secret aux premiers pauvres qu'il rencontrait. SAINT PARDOUX accomplissait divers miracles.

Le Comte LANTERUS qui cherchait un fondateur pour son monastère de GRANCHER, alla le chercher dans sa retraite située sur le Mont de Sardent. C'est autour de ce monastère que se bâtit la ville de Waractus qui devînt GUERET. PARDOUX mourut le 6 octobre de l'année 737, guéri de sa cécité.

Au MONT DE SARDENT, fut érigée la Chapelle SAINT PARDOUX en 1870, sur le lieu même où se recueillait l'Ermite.Statue de Saint Pardoux (chapelle)En 2002, comme tous les sept ans depuis dix siècles, quand le rituel des ostensions animera tout le Limousin le jour de Pentecôte, une foule de croyants viendra rendre hommage au petit Pardulphe.

C'est Monsieur THEVENOT, maire de Sardent à l'époque, qui donna l'autorisation de construire cette chapelle sur son terrain.

Ce lieu devint un site de pèlerinage. Près de cette chapelle se trouve une fontaine dont l'eau était renommée pour ses bienfaits (beaucoup de personnes allaient en boire pour leur santé, les jeunes filles allaient s'y recueillir ou y jetaient des épingles à cheveux afin de se marier dans l'année. Certains disent encore que l'eau était bonne pour la vue... )

Des siècles plus tard, est arrivée une dame russe. EVA YUZVINAKORSKAYA née à FOULOUGINIE, canton de TOMACHOV (RUSSIE), le 24 décembre 1845 de père et de mère inconnus. Très certainement religieuse de profession, EVA avait construit une petite cabane près de la CHAPELLE SAINT PARDOUX. Nous avons très peu de documents la concernant, mais quelques personnes d'un certain âge l'ayant connue, ont fourni quelques renseignements : elle vivait seule dans une grande misère et ne possédait qu'une poule et un cochon, se nourrissant de cueillettes et de charité. Certains racontaient qu'elle avait des dons de "voyance", d'autres, la considérait comme une "sorcière". Elle mourut dans un dénuement total en 1915 et fut enterrée au cimetière de SARDENT.

 

 
Accueil