Historique de Sardent

 

Découvrez Sardent à travers les âges en feuilletant les pages d'un livre virtuel
Cliquez et agrandissez...

.

Petites et grandes histoires de Sardent
Extraits

" A l'époque romaine, une voie secondaire y passait, venant de PROETORIUM (PUY DE JOUER) par JANAILLAT, et rejoignant à CHAUSSADAS la route directe de LIMOGES à AHUN, par BOURGANEUF et PONTARION. C'est peut-être sur cette voie que se dressait la borne milliaire de Sardent. Une coupe de cette voie romaine est visible près du Donzeil."

A SARDENT des sarcophages de granit, découverts dans l'ancien cimetière, mais malheureusement détruits, paraissaient dater du Xème siècle. On peut encore en découvrir au gré des promenades dans les hameaux de la commune. La borne milliaire, déjà citée, servait de couvercle à l'un d'entre eux. D'après des documents recueillis, Monsieur MERCIER a déclaré que ce milliaire avait été découvert il y a environ 79 ans au cours de fouilles faites pour la construction d'un bâtiment, qui se trouvait au milieu de sarcophages. Ainsi, ce milliaire occuperait encore aujourd'hui, à quelques mètres près son emplacement primitif (il a été dressé au coin d'un jardin appartenant à Monsieur BONTEMS).

Ce milliaire portait des inscriptions effacées par endroits, ce qui a rendu sa lecture difficile. Monsieur PORTEAU, chargé de cours à l'Université de LYON, ayant étudié ce milliaire, dit dans une note que l'inscription de ce milliaire est semblable à celle sur celui du MOUTIER D'AHUN, sauf en ce qui concerne le chiffre des distances. Ce milliaire a un grand intérêt pour la voirie dans notre région. D'après les notes de Messieurs BONNE et LARBANEIX, sur les recherches du professeur PORTEAU et de Monsieur DUCOURTIEUX, la voie romaine passerait par le CHIRONCEAU, les CHATRELLES, le MONT DE SARDENT, le MASTHUBERT et la REBEYROLLE, trajet qui ne laisse SARDENT qu'à un kilomètre au sud.


Accueil