1939-1945 La Résistance près de Sardent

 

Le refus de partir de nombreux appelés pour le S.T.O. (Service de travail obligatoire) précipite la naissance des “ maquis ”. Malheureusement, la Résistance est encore mal préparée à accueillir d’importants contingents de “ réfractaires ” au S.T.O. qu’il faut héberger, nourrir, vêtir, former, encadrer, et, dans la mesure du possible, armer.

Sape du bois du ThouraudLes premiers maquisards vivent dans les bois, sous des tentes ou dans des sapes (abris improvisés creusés dans le sol), parfois dans des fermes isolées. Ils sont ravitaillés clandestinement par les paysans.
Parallèlement, d’autres petits groupes, issus d’initiatives isolées ou créés dans le cadre des Mouvements Unis de Résistance, se forment dans la région de Royère, de La Courtine, de Sardent.
Celui implanté dans le Bois du Thouraud, est attaqué le 7 septembre 1943 par les Allemands. 7 maquisards sont tués sur place, les autres sont déportés. 5 ne reviendront pas.
L’hiver 43-44 fut très froid et, hors exceptions, les jeunes doivent quitter les bois pour se cacher dans des locaux ou fermes isolés.

Monument de CombeauvertUne compagnie et l’échelon de commandement du bataillon de la division blindée S.S. Das Reich passent par Bourganeuf. A Combeauvert elle fait 31 morts : un détachement de F.T.P. venant de Guéret et des volontaires sans armes venant de Vallières. Ce même jour, une autre unité de la division Das Reich pend 99 otages à Tulle et fait plus de 300 prisonniers. 159 sont déportés, 111 ne reviendront pas.

Le lendemain 10, une troisième unité brûle Oradour sur Glane en Haute Vienne, faisant 642 victimes, hommes, femmes et enfants. Une partie du bataillon qui a déjà opéré en Creuse le 9 revient le 11 et attaque l’École de la Garde, près de Janaillat, fait un mort, des blessés, 26 prisonniers qui seront déportés. 8 ne reviendront pas.
Les Allemands refusent de considérer les soldats des F.F.I. comme des combattants et persistent à les traiter en “ francs-tireurs, c’est à dire à les fusiller ou à les déporter dans des camps de concentration.


Accueil